Jan 20

Suppression de Malyj Vysotskij de la liste DXCC

par Jari OH2BU,

La date de suppression à maintenant été confirmée: Les ambassadeurs russes et les finlandais se sont rencontrés le 17 janvier et ont échangé les documents signés par les présidents des deux pays.

Le nouvel accord de prêt du canal de Saimaa sera effectif d’ici un mois à partir d’aujourd’hui (17 Jan), soit le 17 février.
Comme le nouvel accord ne comprend pas Malyj Vysotskij, l’ile sera effacée de la liste DXCC le jour précédent, le 17 février 2012. Ceci est bien entendu sujet à décision du comité DXCC de l’ARRL.

Il est fort probable qu’aucune expédition n’ira sur l’île avant cette date, bien que nos amis russes aient une possibilité de le faire.

(Trad. F5cwu)
———————

Jan 18

5 el 10m – designed by F5CWU

Jan 18

5 el 20m designed by F5CWU

 

 

 

Jan 18

IARU HF 2011 – TM0HQ 2nde place

En juillet 2011, nous avons participé avec quelques copains à la grande aventure TM0HQ lors de l’IARU HF contest. Particularité de cette épreuve, une catégorie « HQ » où une équipe peut représenter son association nationale. Engagé comme bon nombre d’opérateurs français, nous avons pris part aux opérations sur 20m, 40m et 80m depuis chez Jean-Paul (F6FYA).

D’autres opérateurs assuraient les vacations depuis plusieurs sites disséminés dans l’hexagone. Quelle belle expérience ! Outre la partie « radio » de l’affaire, cette aventure met en œuvre un réseau informatique qui se doit d’être solide afin que tous les sites puissent  communiquer en temps réel. Nos orfèvres de l’informatique ont fait un boulot formidable autour du célèbre logiciel de contest Wintest. Dans une page dédiée (à venir), je vais essayer d’expliquer un peu plus cette organisation hors du commun sans toutefois dévoiler les secrets de fabrication.

Les résultats viennent de tomber ce jour. TM0HQ accroche la deuxième place, derrière l’équipe espagnole qui, elle, était active depuis les Canaries. Précisons toutefois, que le règlement du concours alloue un certain nombre de points aux contacts inter-continentaux et extra-continentaux. Il va s’en dire que depuis l’Afrique, chaque contact récolte le maximum de points possible… c’est donc, à trafic équivalent, mathématiquement plus simple de gagner depuis un endroit se trouvant à proximité immédiate de l’Europe sans toutefois en faire partie. C’est la règle et nos amis EA en ont profité cette année, bravo !

Jan 15

WAP « Worked All Provinces » of China

I’m glad to inform every one, that a new DX contest « Worked All Provinces(WAP) of China » which hold by Mulan DX Club in China, will be started in  2012 Oct. 6, from 0000-2359 UTC.

The contest information is available on website: http://www.mulandxc.org/?page_id=2, and you can get more detail information for that website. I’ve just upload the Primary Administration data for this award to the group file area.  It’s just for your information if you feel interest in this DX contest.

73 de Joseph, BD4EP

Jan 15

TM70TRS

Pour commémorer le 70ème anniversaire de la création de l’arme des transmissions dans l’armée de terre, l’indicatif TM70TRS sera activé pour tous les concours nationaux et internationaux par les radios-clubs militaires français Cet indicatif sera également utilisé pendant les manifestations spécifiques des armées tout au long de cette année 2012. Les informations d’activité seront communiquées chaque fois que connues. Déjà, cet indicatif sera utilisé dans les deux parties HF de la coupe du REF. QSL via F6KHX.

Jan 07

First VHF Contests

In 1994 I passed my exam and I’ve been immediatly interested by the contest. As my licence was not a full class, I was forced to stay on VHF.

One of the first I did was the National THF contest. I can’t remember how many QSO I did but it was a nice adventure on 2m. I was operating F5REF from the REF headquarter which is just half kilometers from my parents’s home. Easy !

Later, I met some friends and we all were interested by portable activities and contest. few months later, we moved in the country to imporve the score….

Continue reading

Jan 07

2007 – Laccadive VU7RG

Le but du Clipperton DX Club est de promouvoir l'organisation d'expéditions radioamateurs vers des contrées rares et lointaines grâce à des aides financières, l'impression des cartes QSL, ou le prêt de matériel. Le club a créé le diplôme DXPA - DXpedition Award - pour encourager et récompenser le trafic avec les expéditions radioamateurs.

V U 7 R G – V U 7 M Y
Expédition sur les îles Laccadives
IOTA AS-011 et AS-106

15 au 25 janvier 2007

VU7RG-VU7MY_qsl.jpg (101128 octets)
QSL VU7RG – VU7MY

VU7RG vu par le team Français de Kadmat

VU4 en 2004 (et 2006), VU7 en 2007…

La Hamfest qui s’est tenue à Port Blair (Andaman et Nicobar) en avril 2006 fut un franc succès, tout comme l’activité radio avec près de 80000 contacts. Vu l’engouement des participants, l’équipe organisatrice s’est donnée pour objectif de monter une opération radio sur les îles Laccadives. Dès 2006, un travail d’approche des autorités était engagé, mêlant démonstrations et opérations de communication. L’activité VU4AN fût le théâtre d’importantes tractations, notamment auprès des représentants des cinq ministères concernés. Sans pour autant obtenir de réponses fermes, nous fûmes assurés qu’aucun obstacle ne s’opposait à une activité radioamateur depuis les îles Laccadives. Après des années d’inactivité et malgré des dizaines de tentatives infructueuses, la chance semblait enfin nous sourire. Fort de ce constat, une nouvelle équipe internationale s’est formée pour constituer un solide dossier afin d’obtenir le précieux sésame.

Continue reading

Jan 07

2004 – Banaba T33C T33WU

Le but du Clipperton DX Club est de promouvoir l'organisation d'expéditions radioamateurs vers des contrées rares et lointaines grâce à des aides financières, l'impression des cartes QSL, ou le prêt de matériel. Le club a créé le diplôme DXPA - DXpedition Award - pour encourager et récompenser le trafic avec les expéditions radioamateurs.

T 3 3 C
Île BANABA (OC-018) – par Flo / F5CWU

4 au 15 avril 2004

T33WU-qsl.jpg (86226 octets)
QSL card T33WU

T33C ou les tribulations d’une vingtaine d’opérateurs dans le Pacifique.

Loin de vouloir innover en matière de récit d’expédition, j’ai trouvé intéressant de traduire l’histoire telle qu’elle c’est déroulée, quitte à ternir un peu l’idyllique tableau que l’on se fait des expéditions. Voici T33C, telle que je l’ai ressentie, sans atténuer ou omettre certains aspects…

Projet

Au retour de l’île Coco (TI9M), où tout c’était bien déroulé, à une exception près, une partie de l’équipe était enthousiaste pour une nouvelle aventure ; le plus dur étant de trouver une destination.

T30-map.gif (26822 octets) Dans les premières semaines, de nombreuses idées étaient soumises sur le forum de discussion interne à l’équipe et rien ne nous semblait impossible. Mais en grattant un peu le vernis, il nous est rapidement apparu qu’il n’y avait pas tant de QTH possible à coût raisonnable. Au fil des semaines, les emails se sont raréfiés, chacun prenant conscience qu’une fois l’idée lancée, l’aventure recommençait avec tous les tracas et problèmes qu’une préparation d’expédition impose. La machine à idées s’est assoupie jusqu’au jour où Rob PA2R (ex PA5ET) nous a fait comprendre que si nous voulions monter quelque chose, il fallait s’y mettre, car la propagation, elle, n’attendait pas ! L’un de nous évoqua alors Banaba. Lors de ses recherches, Larry N7DF s’est aperçu qu’un groupe d’allemands préparait aussi une opération en T33. Le contact fût pris avec Franck DL4KQ, qui, immédiatement proposa aux membres de « TI9M », de venir grossir les rangs de l’équipe déjà formée. Beaucoup semblait partant et cela me réjouissait au plus haut point.

Les préparatifs

Continue reading

Jan 07

Sultanat of Brunei V8FWU 2007

v8-highlight2
Date: November 4 to 18th 2007
Position: Bandar Seri Begawan
v8-regional
Callsign: V8FWU
QSO:
v8fwustats
Story (French language):
Trouver la destination de sa prochaine expédition demande parfois beaucoup de temps. Il vient de suite à l’esprit les pays du Top 10 mais à moins d’être un sacré veinard ou bien richissime, le projet semble assez peu réalisable. C’est en épluchant les DX-clusters que nous avons décidé de nous rendre à Brunei et plus particulièrement à cause du manque d’activité sur les bandes basses et dans les modes digitaux.

Une bonne préparation c’est 75% du boulot

 

Compagnons d’expéditions, Ron PA3EWP et Tom GM4FDM m’ont proposé de m’associer à cette aventure, certes modeste mais ambitieuse. Une fois un contact « local » trouvé en la personne de V85SS, nous pouvions lancer officiellement le projet par le biais de notre site Internet. Sur place, Ambran et Rahman V85RH se sont occupés des licences tandis qu’en Europe nous collections le matériel nécessaire. Notre principale tâche consistait à acheminer les antennes bandes basses puisque le site trouvé à Brunei comportait déjà une Yagi sur les bandes hautes. Nous avions également à l’idée d’emporter des amplificateurs afin d’assurer à nos signaux une certaine présence en particulier sur 40, 80 et 160m.Nous avons démarché les différentes compagnies aériennes afin d’obtenir une franchise bagage plus importante mais toutes ces tentatives ont échoué. Nous avons alors contacté les transporteurs desservant le sultanat mais à la lecture des devis, nous avons failli nous étouffer. Pourtant, nous allions devoir faire avec ces coûts exorbitants car aucune autre solution n’a été trouvée. Près de 1500 Euro étaient demandés pour convoyer la V160 (verticale bandes basses) et 1200 pour l’amplificateur. Malgré une révision de la facture à la baisse, il n’a pas été possible de compresser ces frais et nous les avons inscrits au budget, car il était hors de question de se rendre sur place pour trafiquer sur les bandes basses seulement avec les 100W de nos Transceivers.Notre salut est venu du fond « Special Battle Creek » qui nous à sorti une épine du pied en nous sponsorisant le transport de la Titanex. De nombreux autres clubs ont répondu positivement à notre appel, ce qui permis de soulager un peu la douloureuse. En contrepartie, nous nous engagions à assurer une activité 80/160m soutenue, ce qui calquait parfaitement avec nos intentions. Dès lors, il ne restait qu’à régler des détails tels que l’achat des billets d’avion et la confirmation de la location.Nous tenions à éviter tant que possible les dates du CQWW ayant chacun des projets avec nos équipes respectives (TM4Q, GM5A, PI4COM). La période d’activité fut fixée début novembre, entre la partie SSB et CW. A Brunei, la Guesthouse récemment construite dans le jardin de V85SS toute juste achevée fut inaugurée une semaine avant notre arrivée à l’occasion du passage de Steve 9M6DXX. Nous avons ainsi pu obtenir des informations concernant cette Guesthouse, l’état des antennes, l’alimentation électrique et obtenir un retour d’expérience précis concernant la propagation du moment.

Déstination Bandar Seri Begawan !

 

Le 3 novembre, nous avons respectivement quitté Amsterdam, Glasgow et Paris pour se retrouver à Londres, point de départ de ce nouveau périple. Il est toujours plaisant de retrouver des copains avec qui l’on a partagé de bons moments aux quatre coins du monde à l’occasion de précédentes opérations. À chaque retrouvaille, nous ne manquons pas d’évoquer ces souvenirs, parois épiques. Notre première étape fut Dubaï, le temps de remplir les réservoirs de l’appareil. A peine une heure plus tard, nous étions de nouveau à 33000 pieds en route pour Brunei. Après avoir survolé les îles Lacadives (VU7) et une partie de l’inde (notre dernier périple), nous avons plongé vers le Sultanat de Brunei, petit état cerné par la géante Malaisie. Le contrôle du matériel à l’aéroport ne posa aucun problème. Acheminé au sein de nos bagages personnels dans de banales valises, il n’a pas été inspecté. Seul le carton contenant les cannes en fibre de verre attira une question de la part des douaniers. A l’ouverture des portes automatiques de l’aéroport, nous sommes tombé nez à nez avec Ambran et sa fille venus nous accueillir. Un quart d’heure plus tard, nous étions à son domicile situé dans la périphérie de Bandar Seri Begawan.

Installation et trafic

Sans perdre de temps, nous nous sommes lancés dans le montage du 4 square 40m en plein milieu du jardin, ainsi que de la verticale 30m dans un terrain jouxtant celui d’Ambran. Mais à contrario du sien où la pelouse est impeccablement taillée, cette parcelle est une vraie jungle où pour avancer il faut se frayer un passage à la machette dans une végétation dense, dépassant parfois les deux mètres. Tout au long de la journée, nous avons essuyé de nombreuses averses, le tout par une température de 35° nous obligeant à faire de nombreuses pauses, notamment pour s’hydrater. Avant la tombée de la nuit, nous avons commencé à assembler la Titanex, prévu d’être installée le lendemain. Ce soir-là, à bout de force après le voyage et une journée de montage dans des conditions extrêmes, seuls quelques contacts ont été réalisés.
Après une courte nuit, nous étions sur le pied de guerre dès l’aube afin de procéder au montage de la V160, opération qui ne s’annonçait pas des plus simples à cause de toute cette végétation. L’antenne pris place sur un lopin de terre au bout de la rue desservant la maison d’Ambran, tout comme le point de départ de la beverage Europe. Celle-ci fut tendue dans la « jungle », et se terminait près d’une maison en construction, à l’autre bout du quartier. Celle vers le Japon et les US fut tendue au dessus de la végétation, chacune des antennes mesurant environ deux cent mètres. À la nuit tombante, nous étions fin prêt à nous lancer à l’assaut des bandes.

Tandis que Ron (V8FWP) opérait sur 80m avec la Titanex, je pris les commandes du 40m. Le 4 square 40m donnait entière satisfaction malgré une directivité moins prononcée qu’a l’habitude (le pylône de 12m et le grillage de la propriété étaient à deux mètres des antennes). Dans cette période de vache maigre en tache solaire, les bandes basses ont assuré l’essentiel de notre activité. Les conditions sur 20m n’ont pas été formidables à l’exception d’une ou deux soirée. Le 17m tira sont épingle du jeu en offrant des conditions somme toute passables mais permettant d’assurer aisément du trafic avec l’Europe. Sur les bandes supérieures, c’était la cour des miracles bien que quelques ouvertures nous aient offert un florilège de station européenne jusqu’au 12m. Même si nous nous attendions à de mauvaises conditions, nous pensons avoir touché le fond. La plupart du temps, il n’y avait pas un contact à réaliser de 9h le matin à 15h, période que nous utilisions pour faire quelques courses, consulter les courriels, ou bien se reposer. Seules quelques stations JA surgissaient du bruit et assurait un minimum d’activité sur des bandes infestées d’intruders de toutes sortes. Avec Ron nous nous partagions l’activité bandes basses entre 18h et 7h le matin. Nous gardions deux stations actives jusqu’à 3h du matin et une seule entre 3 et 6h avant de se re-mobiliser pour notre lever de soleil (160m). Tom assurait une grosse partie du trafic le matin et en soirée, principalement sur les bandes hautes. A de nombreuses reprises, il c’est installé aux fourneaux, pour nous préparer le fameux, l’incontournable « Tom Burger » que nous avalions entre deux contacts. Pour changer il nous arrivait également de faire livrer des plats indiens ou de belles pizzas, ce qui avait pour avantage de pouvoir rester à la station alors que l’activité sur les bandes battait son plein.

Le 160m fut notre cheval de bataille. Malgré des heures à lutter contre les statiques nous ne sommes reparti de Brunei qu’avec 800 QSO sur cette bande dont une grande majorité d’européens (1 seul F), une petite centaine d’américains et canadiens (antipodes). Le 80m était nettement plus praticable, avec un bruit de bande souvent moins élevé, mais utilisant la même antenne que pour le 160m, il ne nous a pas été possible d’être là à tous les coups (1700 QSO). Comme expliqué précédemment le 40m était un régal, tout comme le 30m d’ailleurs. A certains moment, la couverture était mondiale, des Français partageant le pile-up avec des Japonais, des Américains, et des Sud-africains. Seul bémol, le radar chinois qui à plusieurs reprises à totalement paralysé le trafic avec des signaux à S9+50db.

Brunei, terre de contrastes

Deux ou trois jours après notre arrivée, nous avons eu la visite nocturne de V85RH, V85TT, V8ASC et V8BDS. Ce dernier, président de la Brunei Amateur Radio Society est membre de la famille princière. Sa fille est mariée au grand prince (futur sultan). Jusqu’à une heure avancée de la nuit, nous avons discuté, partagé nos expériences et, bien entendu appris beaucoup de choses sur le pays qui nous accueille. Rendez-vous fut pris quelques jours plus tard pour un barbecue donné en notre honneur. C’est Geoffroy (V8ASC) qui géra la logistique et la préparation du dîner, déployant dès 17h un imposant matériel de cuisine. Une quantité inimaginable de mets ont été préparé, de quoi tenir un siège pendant un mois ! Rejoint par d’autres radioamateurs de Brunei et leur famille nous avons passé une agréable soirée où sodas, thé et café ont coulé à flot (pas d’alcool en vente officielle dans le pays).

Rahman V85RH c’est proposé de nous faire découvrir le pays. Installé dans son 4×4, nous avons sillonné les routes de Brunei pour notre plus grand plaisir. Dans ce petit pays, il y à une concentration incroyable de voiture de luxe et de véhicules tous-terrains. Outre le fait d’avoir des taxes quasi insignifiantes, le prix du litre d’essence flirte avec les 15 centimes d’Euro… voilà qui fait rêver !
Nous avons pu admirer le palais du Sultan (le plus grand au monde) où l’or est partout. Nous avons même croisé le Sultan, sous bonne escorte alors qu’il quittait le palais. A deux pas de là, nous avons pénétré dans la mosquée Omar Ali Saifuddin avant de sillonner le village sur pilotis (Kampung Ayer) où s’entassent dans des conditions d’hygiène effroyables 30 000 âmes, principalement les petites mains venus des pays du Sud-est asiatique. Le comble, c’est qu’au milieu de cette misère, la vue sur le palais et la mosquée avec leurs dômes dorés à l’or fin est immanquable, un contraste saisissant ! Au terme d’une matinée chargée, nous avons conclu notre visite touristique par un périple en pirogue sur un bras mort de la rivière Sungai Kedayan. Paysages magnifiques au détail près que les eaux et les arbres sont souillés par des sacs plastiques et déchets issus de la ville, visiblement sans que personne ne s’en émeuve. Défiant la gravité à la cime des arbres, c’est ici que vie une colonie de singes au nez protubérant propre à l’île de Bornéo. A 15h, nous étions de retour à la station pour ne pas manquer l’ouverture des bandes hautes.

Bilan

Au terme d’une semaine et demie d’activité nous avons quitté Brunei avec près de 20 000 contacts dans le log dont près de la moitié entre 30 et 160m. Conscient de n’avoir pas pu satisfaire tout le monde (notamment sur 160m), nous sommes repartis satisfaits du boulot accompli et certains que la prochaine équipe à se rendre sur place noircira de nouvelles cases à votre tableau de chasse. Ce nouveau voyage fut l’occasion de tisser de nouveaux liens et de se faire de nouveau amis. Les cartes QSL sont imprimées et disponibles depuis début janvier par les voies habituelles (bureau ou directes).

À bientôt pour de nouvelles aventures.